Les manuscrits médievaux ont été découverts par le professeur Adinel Dinca, de l’Université de Cluj dans une l’église Sainte Marguerite à Medias.

“Quand j’ai découvert les livres pour la première fois”, a déclaré le professeur Dincă dans un e-mail à Medievalist.net, “j’ai immédiatement remarqué la disposition des volumes selon une certaine typologie historique : bibles et textes bibliques, patristique, théologie”.

La collection avait un ordre particulier

“Cet ordre ne ressemble pas à une improvisation et suggère que la collection y a été placée à un stade de développement antérieur”, a écrit Dincă. “De plus, les anciennes cotes suivaient (à quelques exceptions près) un ordre clair.”

Les livres constituaient une partie importante du patrimoine de l’église

Tout cela a conduit Dincă à conclure que “les livres faisaient partie du patrimoine de l’église et étaient principalement conservés (à partir d’un certain moment) pour leur valeur intrinsèque”.

Partie d’une plus grande bibliothèque

Cette collection de livres pourrait faire partie d’une bibliothèque encore plus grande que l’église médiévale abritait peut-être aussi.

L’importance de la collection de Sainte-Marguerite en 1864

Tel que l’indique le professeur Dincă, les registres de l’église montrent effectivement que Sainte-Marguerite avait une collection de plus de 7700 livres en 1864.

(Visited 7 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close Search Window